L'évolution, la mission et les orientations

mission_velo@ David Haguenauer (http://www.kurokatta.org/photo/)

L'évolution

Le programme Ma santé au sommet a pris naissance grâce à la volonté des dirigeants du CEPSUM qui désiraient promouvoir un mode de vie physiquement actif au plus grand nombre de gens possible sur le campus. Amener la communauté universitaire à intégrer dans son quotidien des activités physiques, telle était l’ambition de ces visionnaires. Très vite, le CEPSUM s'adjoignit un partenaire principal, le Département de kinésiologie, pour développer davantage le programme et y ajouter d’autres habitudes de vie jugées essentielles. Prenant connaissance de ce projet innovateur et rassembleur, bien étoffé et couvrant six habitudes de vie, les directions des trois institutions décidèrent d’adhérer au Programme afin d’offrir à leurs étudiants et employés un environnement favorisant l’adoption et le maintien d’un mode de vie sain.

C’est donc avec beaucoup de fierté que l'Université de Montréal, HEC Montréal et l’École Polytechnique ont lancé, en janvier 2008, le programme Ma santé au sommet. Cependant, au même titre qu’un changement dans les habitudes de vie se fait de façon graduelle, le programme progressera par étape pour devenir, avec le temps, de plus en plus complet et dynamique. Il a débuté avec des activités et des mesures principalement axées sur la pratique d’activités physiques et les habitudes alimentaires. Puis, progressivement, il introduira différentes interventions concernant la santé psychologique, le dépistage et les autres habitudes de vie.

 

La mission

Contribuer au mieux-être physique, psychologique et social de la communauté.

C’est-à-dire :

  1. Faire du campus un milieu favorable au mieux-être en intervenant sur les environnements.

  2. Faciliter l’adoption et le maintien d’un mode de vie sain en encourageant les individus à améliorer leurs habitudes de vie reliées à leur pratique d’activités physiques, leurs habitudes alimentaires, leur santé psychologique et leur santé sexuelle ainsi qu'en diminuant leur consommation de tabac, d’alcool, de drogues et de médicaments.

  3. Favoriser l’avancement et le transfert des connaissances dans le domaine du mieux-être et tout autre domaine connexe.

 

Les orientations

Le programme Ma santé au sommet propose la mise en place d’un :

« processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d’améliorer celle-ci » (glossaire de la promotion de la santé, OMS, 1999).

Découlent de ce processus les orientations suivantes, à respecter dans le développement stratégique et opérationnel du programme :

A) Développer en concertation et de façon intégrée :

a. une politique de promotion des saines habitudes de vie;
b. des partenariats internes;
c. une arborescence des acteurs principaux;
d. une structure de bénévolat;
En matière de prévention et promotion des saines habitudes de vie.

B) S’assurer de la mise en œuvre de chaque plan d’action de chacune des habitudes de vie, plan d’action énonçant :

a. objectifs;
b. stratégies;
c. ressources disponibles;
d. échéancier;
e. outils d’évaluation.

C) Créer, mettre en valeur et supporter les environnements favorables à l’adoption de saines habitudes de vie.

D) Renforcer l’action communautaire sur le campus universitaire.

E) Promouvoir et communiquer :

a. la responsabilité sociale sur un plan organisationnel;
b. des outils pour sensibiliser, éduquer et former les personnes d’influence;
c. des outils pour sensibiliser et éduquer les clientèles cibles afin de leur faciliter l’acquisition d’habiletés individuelles en matière de saines habitudes de vie.

F) Développer des partenariats assurant un financement ou des ressources complémentaires au programme Ma santé au sommet cohérent avec ses valeurs.

G) Développer des partenariats externes assurant un rayonnement du programme Ma santé au sommet.

H) Développer des outils d’analyse des besoins et d’évaluation des actions et interventions du programme Ma santé au sommet.

I) S’assurer du respect de la mission et faire les recommandations nécessaires pour l’adapter ou la modifier au besoin.

Imprimer