Cancer du col de l’utérus : les signes avant-coureurs et les facteurs de risque

Cancer du col de l’utérus : les signes avant-coureurs et les facteurs de risque

Le cancer du col de l’utérus fait près de 3000 victimes par an en France. Nombre d’entre elles décèdent durant la même période. Le col de ...

Les apports recommandés en Vitamine C pour notre corps
Colle dentaire : à quoi sert-elle ?
Pourquoi est-il intéressant de se faire masser pour perdre du poids ?

Le cancer du col de l’utérus fait près de 3000 victimes par an en France. Nombre d’entre elles décèdent durant la même période. Le col de l’utérus est la partie la plus basse de l’utérus qui la relie au vagin. Cette partie peut être atteint d’une maladie causée par un virus du nom de papillomavirus humain ou VPH. Ce virus y provoque des lésions, qui peuvent évoluer, au fil des années, vers un cancer.

Les signes qui doivent alerter

Au tout premier stade de la maladie, le cancer du col de l’utérus pourrait ne causer aucun symptôme. Dans la plupart des cas, les premiers signes apparaissent lorsqu’une infection s’installe dans les tissus voisins. Vous pouvez par exemple avoir des pertes vaginales anormales et ressentir des démangeaisons. Avoir ces signes ne signifient toutefois pas que vous avez le cancer du col de l’utérus. D’autres affections peuvent causer ces mêmes symptômes. Que faire en cas de démangeaisons intimes ? Consultez un médecin pour en identifier les véritables causes. Les saignements vaginaux, du sang dans l’urine ou les selles, les douleurs lors des rapports sexuels, une difficulté à uriner, les menstruations inhabituellement abondantes ou longues, l’incontinence sont autant des signes qui devraient alerter.

Les facteurs de risque

Connaître les facteurs de risque du cancer du col de l’utérus pourrait aider les femmes à prévenir la maladie. A préciser que la présence d’un ou de plusieurs facteurs de risque ne va pas systématiquement provoquer l’apparition du cancer. L’infection par le VPH est la plus grande cause du col de l’utérus. Ce virus se transmet à travers des rapports sexuels. Sa présence dans cette zone génitale peut être détectée via un examen cytologique. Des études accusent également les tampons Tampax d’être à l’origine du cancer du col de l’utérus. Sachez-en plus en cliquant ici. La consommation de tabac, le diabète, le surpoids, la ménopause après 52 ans, une tension artérielle élevée, les relations sexuelles à un âge précoce peuvent aussi favoriser l’apparition de cette maladie.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0