Et on parlait de deux sacro-saints mœurs sexuels sans en faire l’apologie ?

Et on parlait de deux sacro-saints mœurs sexuels sans en faire l’apologie ?

Il est mal vu pour une femme de se masturber. Il est mal vu pour un homme de demander à sa partenaire de le pénétrer. Pourtant ces deux pratiques n&rs...

Quels sont les risques de la déshydratation ?
La thalassothérapie : un atout pour être en meilleure santé
Comment se débarrasser rapidement et efficacement d’une vaginite ?

Il est mal vu pour une femme de se masturber. Il est mal vu pour un homme de demander à sa partenaire de le pénétrer. Pourtant ces deux pratiques n’ont rien de mal si ce n’est qu’elles vont à l’encontre d’idées préconçues.

Les bienfaits de la masturbation féminine

Le premier argument en faveur de la masturbation féminine est naturellement celui du plaisir. L’autostimulation du clitoris associée à l’utilisation d’un gode gonflable vibrant de 15 cm constituent une combinaison qui permet d’atteindre seule un orgasme exceptionnel ! Par ailleurs, la masturbation féminine, principalement la masturbation clitoridienne, permet à celle qui s’y adonne de mieux se connaître en matière sexuelle : elle découvre ce qui stimule ses envies, ce qui l’excite encore plus et lui fait expérimenter davantage de plaisir. Enfin, la masturbation atténue les douleurs liées à la venue des menstruations, elle déstresse, elle aide à mieux dormir et elle atténue et soulage les migraines.

Le mécanisme de la pénétration anale

Il faut arrêter les préjugés. Un homme qui apprécie se faire sodomiser par sa compagne n’est nullement bisexuel ni homosexuel. Oui, il existe bel et bien des hommes qui adorent que leurs femmes leur fassent une pénétration anale de temps en temps. D’ailleurs, dans les couples où c’est le cas, madame n’hésite pas à faire l’achat d’un gros gode ceinture. La sodomie masculine fait partie des pratiques sexuelles souvent tabous dans le cercle hétérosexuel. Peu importe ! De toute façon, les jeux et rituels sexuels n’ont pas à sortir du cadre intime. Il n’est nullement besoin d’aller déclarer à tout va que son homme prend plaisir à se faire pénétrer. Les femmes, soyez tranquilles si votre compagnon apprécient se faire pénétrer par vous. Son penchant pour cette pratique n’est, en aucun cas, le signe d’une quelconque homosexualité. Quant à la gent masculine, si certains d’entre-vous aiment cela, arrêtez vos questionnements : votre préférence ne signifie aucunement que vous êtes attiré par les hommes.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0