Le sport peut devenir une source d’allergie

Le sport peut devenir une source d’allergie

Selon les médecins, le sport serait un facteur aggravant pour certaines formes d’allergie alimentaire. Les spécialistes de la santé ont observé ...

Comment soigner les ongles incarnés ?
Carence en magnésium : comment l’éviter ?
Les droits d’une personne hospitalisée

Selon les médecins, le sport serait un facteur aggravant pour certaines formes d’allergie alimentaire. Les spécialistes de la santé ont observé les premiers cas de cette anomalie dans les années 80. Retrouvez de plus amples informations sur cette découverte médicale.

Une allergie alimentaire induite par l’effort

Connue sous le paronyme AAIE, l’allergie alimentaire induite par l’effort est une maladie découverte il y a une trentaine d’années. Elle se manifeste par la sensibilité à un aliment qui sera amplifiée par un effort physique. Si le patient consomme une nourriture pour laquelle il est allergique, les symptômes sont à peine perceptibles, voire inexistants. Cependant, les manifestations de l’AAIE deviennent plus violentes si la personne fait du sport directement après avoir consommé l’aliment non toléré.

Les symptômes de cette maladie rare

L’AAIE toucherait 2 à 20 enfants ou adolescents sur 20 000 Français. Ce qui reste très faible comparé au taux de prévalence de l’allergie alimentaire qui concerne 2,5 % à 8 % de la population. La maladie se manifeste par des crises qui surviennent une demi-heure après avoir mangé un aliment et 5 minutes après avoir commencé une activité sportive. La patiente présente des éruptions cutanées et des œdèmes sur les membres. Une atteinte respiratoire survient également. Ces signes disparaissent généralement tous seuls au bout d’un certain temps.

La médecine propose des traitements

L’arrêt de l’activité sportive permet d’atténuer cette forme d’allergie associée à l’effort physique. Les disciplines telles que le jogging, le vélo ou le fitness sont les plus souvent en cause. Ainsi ceux qui souffrent d’allergie alimentaire doivent rester attentifs à la réaction de leur organisme pendant ces sports. En ce qui concerne les aliments, les crustacés et la farine de blé sont à consommer avec prudence. Pour le traitement proprement dit, les médecins préconisent un traitement symptomatique et des antihistaminiques.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0