Les conseils des herboristes thérapeutes pour combattre les différentes infections

Les conseils des herboristes thérapeutes pour combattre les différentes infections

Les herboristes thérapeutes dévoilent les secrets pour combattre les infections avec la phytothérapie. L’infection respiratoire, vaginale, urina...

Le syndrome de fatigue chronique
Comment perdre du poids durablement ?
Agir positivement pour chasser le stress

Les herboristes thérapeutes dévoilent les secrets pour combattre les infections avec la phytothérapie. L’infection respiratoire, vaginale, urinaire,… peuvent être traités par des plantes tels que la lavande, l’eucalyptus, la camomille,… Ces plantes vont réduire le nombre de médicaments à prendre et incite à rééquilibrer l’alimentation.

Traiter l’infection urinaire et vaginale

Pour éviter une récidive et pour améliorer son système immunitaire, les plantes médicinales peuvent avoir un impact positif sur l’organisme. Le persil, le curcuma peuvent combattre les Escherrichia Coli et peuvent traiter l’infection urinaire. Il est possible d’utiliser l’extrait de pépin de pamplemousse pour traiter une infection vagianle. Il est préférable de faire du thé avec et de boire deux à trois tasses par jour. Le traitement doit durer deux semaines.

Infection respiratoire et digestive

Des microbes introduits dans les voies respiratoires peuvent conduire à des états désagréables. Toux grasses, bronchites, difficulté à respirer résultent de ces microbes. Pour les traiter, il convient d’utiliser la lavande, l’ail, le thym. On peut faire des infusions et boire deux tasses dans la journée sur une durée de 12 jours. L’ail est à prendre cru ; 1 ou 2 bulbes quotidiennement. L’eucalyptus, les lierres peuvent aussi faire l’affaire.

Infection cutanée et microbienne

Les infections telles que l’eczéma ou l’acné peuvent être soignés par phytothérapie. Il suffit d’utiliser la bardane en teinture ; c’est- à- dire, ajouter les gouttes selon le dosage dans un verre d’eau avant de le boire. Quant aux camomilles, ils sont à utiliser en externe. La bourrache, l’amande douce et l’avoine sont aussi d’application externe et peuvent surprendre par ses vertus médicinales.
Bref, la phytothérapie s’avère être une solution efficace pour éviter des récidives. Néanmoins, les plantes médicinales ne peuvent pas remplacer les antibiotiques qui sont les traitements à fond.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0