Les droits d’une personne hospitalisée

Les droits d’une personne hospitalisée

Une fois admis à l’hôpital, un individu acquiert le statut de personne hospitalisée. Dès lors, il est exposé à certaines contraintes, mais dispo...

Les apports recommandés en Vitamine C pour notre corps
La cannelle et ses vertus favorables pour la santé
Sport connecté et outils de tracking : utile pour rester motivée à faire du sport

Une fois admis à l’hôpital, un individu acquiert le statut de personne hospitalisée. Dès lors, il est exposé à certaines contraintes, mais dispose de droits qui lui sont propres, de par son statut. Un document de portée nationale a d’ailleurs été conçu par le Ministère de la Santé, portant sur les droits de ce type de personnes et qui se nomme : « La charte de la personne hospitalisée ». Dans cet écrit, plusieurs prérogatives sont accordées au patient pour ainsi garantir sa santé et son bien-être au sein de l’établissement.

Égalité et respect de la vie privée

Ce droit est valable pour tout être humain, et cela sans aucune distinction de race, de religion ou de couleur. Une personne hospitalisée bénéficie du même traitement, et sa vie privée et ses informations personnelles ne devraient en aucun cas être divulguées. La confidentialité joue un rôle important dans un hôpital, vu le nombre considérable de dossiers qui y sont traités. Au cours de son traitement, un patient sera sans doute amené à dévoiler ses pensées les plus intimes, d’où la nécessité du « secret professionnel ».

Liberté des choix et respect du consentement

Le patient a le droit de choisir l’établissement qui se chargera de ses soins. Cette procédure devra néanmoins respecter les possibilités de l’établissement en question. Aussi, la personne hospitalisée se préserve le droit qu’on lui demande son avis avant d’effectuer toutes opérations, quelles qu’elles soient sur sa personne.

 

Droit d’être informé et de recevoir les soins adaptés

Une information honnête, complète et facilement accessible devra être fournie au patient pour lui permettre d’accéder à son dossier et ainsi pouvoir fournir des informations supplémentaires nécessaires à son traitement. Le patient a aussi le droit de profiter des soins qui lui sont adaptés et prescrits par des médecins compétents. De fausses prescriptions ou des prescriptions de mauvaise foi pourraient entraîner des conséquences graves pour la santé de ce dernier.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0