Mode d’action des différents antiasthmatiques

Mode d’action des différents antiasthmatiques

L’asthme est une maladie chronique parfois très grave, surtout s’il n’est pas traité au jour le jour. Il existe deux types de traite...

Comment bien utiliser les compléments alimentaires ?
Les remèdes naturels contre le mal de gorge
Comment utiliser l’eau thermale afin de profiter de ses bienfaits ?

L’asthme est une maladie chronique parfois très grave, surtout s’il n’est pas traité au jour le jour. Il existe deux types de traitement de l’asthme : le traitement de fond pour traiter le terrain asthmatique et permettre au patient de vivre normalement, le traitement pour soulager le patient en cas de crise d’asthme. Les antiasthmatiques se présentent sous de nombreuses formes pour faciliter sa prise quotidiennement et au moment des crises.

Les solutions pour un traitement de fond

L’asthme est la manifestation des troubles au niveau des bronches comme une inflammation locale, une hyper-réactivité ou une diminution de diamètre que l’on appelle la broncho-constriction. Ces troubles entraînent des difficultés respiratoires plus ou moins sévères selon la prise en charge du patient. Les antiasthmatiques sont pris dans le but d’atténuer ces troubles. Des anti-inflammatoires et des anti-histaminiques sont prescrits en cas d’hyper-réactivité ou d’inflammation locale. Des bronchodilatateurs sont prescrits en cas de bronchoconstriction. Ce traitement quotidien est basé sur des corticoïdes inhalés ou des antileucotriènes. Le traitement peut être également basé sur un bronchodilatateur bêta2 stimulant, mais associé obligatoirement avec un anti-inflammatoire ou un corticoïde inhalé.

Quel(s) traitement(s) en cas de crise

Le traitement de crise est le traitement de la bronchoconstriction, des produits visant à relâcher la musculature bronchite. Ces bronchodilatateurs bêta2 stimulants sont administrés en inhalation pour soulager le patient de sa crise respiratoire grâce à une broncho-dilatation. Les médicaments les plus utilisés de nos jours sont l’airomir, le serevent, le bricanyl et la ventoline qui peut peut être achetée sans ordonnance. L’utilisation d’un dispositif d’inhalation n’est pas toujours aisée surtout pour les petits enfants. Il faut bien coordonner son déclenchement avec la respiration. Dans ce cas, il vaut mieux effectuer l’opération dans une chambre ou un ballon d’inhalation. En cas de crise très grave, le bronchodilatateur en lui-même peut ne pas suffire. Il faut prendre des corticoïdes sous-cutanée ou par voie orale comme le becotide, le pulmicort, le flixotide et le Qvar.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0